iPhone 2G : Jailbreak 3.1.3 HS - iPhone 3GS : Jailbreak 5.1.1 - iPhone SE : 9.3.4
____________________________


L'informatique distrubuée



Qu'est-ce que l'informatique distribuée


Faire la différence n'a jamais été plus simple ! La technologie de calcul distribué s'utilise simplement et sans danger. Pour commencer, vous vous inscrivez, puis vous téléchargez et installez un petit programme, appelé "agent", sur votre ordinateur.

Lorsqu'il est en veille, votre ordinateur envoie une demande de données sur un projet spécifique au serveur du World Community Grid. Il effectue ensuite des calculs sur ces données, renvoie les résultats au serveur et lui demande un nouveau bloc de données. Chaque calcul effectué par votre ordinateur fournit aux scientifiques des informations essentielles qui permettent d'accélérer le rythme des recherches !

Pour en apprendre davantage sur les recherches actuelles du World Community Grid, visitez notre zone Recherches.

Le World Community Grid s'exécute sur un logiciel appelé BOINC (Berkeley Open Infrastructure for Network Computing), mis au point à l'université de Californie à Berkeley aux Etats-Unis, grâce à un financement de la NSF (National Science Foundation).


Informatique distribuée : les bases


L'informatique distribuée relie un grand nombre d'ordinateurs individuels, créant ainsi un vaste système doté d'une puissance de calcul massive qui surpasse largement la puissance d'une poignée de supercalculateurs. Le travail étant scindé en petits morceaux qui peuvent être traités simultanément, le temps de recherche passe de plusieurs années à quelques mois. Cette technologie est également moins coûteuse, permettant un meilleur usage des fonds.


Changer le monde maintenant


L'informatique distribuée n'est pas une technologie futuriste. Le World Community Grid est à l'œuvre en ce moment même, en appliquant cette technologie à de passionnants projets de recherche dont nous pouvons tous bénéficier.

Notre premier projet, le Repliement du protéome humain (Human Proteome Folding), travaille à l'identification des protéines produites par les gènes humains. Ces informations vont permettre aux scientifiques de comprendre comment certaines anomalies au niveau des protéines peuvent provoquer des maladies, facilitant ainsi la découverte de traitements.

En 2003, grâce à l'informatique distribuée, en moins de trois mois la communauté scientifique a pu identifier 44 traitements possibles permettant de lutter contre la variole, maladie mortelle. Sans calcul distribué, le même travail aurait pris plus d'une année.

Rejoindre WCG